samedi 7 mars 2015

La politique 2.0

La politique 2.0, c'est faire participer les électeurs à toutes les décisions importantes qui les concerne. Le Général de Gaulle utilisait pour cela les référendums. Aujourd'hui les référendums ne sont plus utilisés par nos dirigeants politiques alors que nos moyens de communication comme les sites internet, les blogs, les réseaux sociaux et les SMS permettent une communication instantanée entre les dirigeants et les administrés.

Si j'étais élu maire de ma ville, je communiquerai chaque mois le montant d'endettement de la ville avec le montant de nos recettes et nos dépenses et je demanderai votre accord pour chaque mesure importante et couteuse afin que vous choisissez en toute connaissance de cause et qu'ensemble on baisse nos impôts et que l'on favorise le développement de nos entreprises. Avec moi, pas de langue de bois, toute la vérité et des résultats visibles.

Si on ramène cette politique au niveau de la France, on devrait pouvoir supprimer les impôts sur le revenu ainsi que la redevance télévisuelle. En échange, on ne finance plus les associations, les entreprises, les guerres à l'étranger, les dons aux pays étrangers, les allocations aux étrangers, on supprime la CMU, on supprime l'hébergement gratuit pour les immigrés clandestins et on favorise nos entreprises françaises qui auront tout intérêt à se relocaliser en France. Le pouvoir d'achat des français pourra ainsi remonter afin d'atteindre celui de nos voisins suisses.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, j'ai été chrétien pour faire plaisir à mes parents, puis bouddhiste par choix avant de devenir humaniste. Cela signifie que je place l'humain avant tout et que je ne suis sousmis à aucun Dieu, seul l'avenir de l'homme et son humanité m'intéresse. 
Avant, je disais parfois que je n'avais pas de religion, mais désormais, je dis que ma religion est celle de l'amour, l'amour de l'être humain. J'ai donc un grand respect de la vie, surtout celles des femmes et des enfants qui ne peuvent pas se défendre contre ceux qui leur veulent du mal.

Le gouvernement actuel de François Hollande ne protège plus les français. Certains ministres sont haineux et ne peuvent réprimer les insultes de leurs bouches. Comment les français peuvent-ils tolérer cela ?

Lorsque je me suis lancé dans les élections départementales de Seine-Saint-Denis, j'ai pensé que je pourrai subir des attaques personnelles de la droite comme de la gauche et j'y ai eu droit. 
Au lieu de m'attaquer sur mon programme électoral, ils préfèrent fouiller dans mon passé pour voir ce qu'on pourrait dire de mal de moi.

Mon passé, il est simple : je suis un patriote, engagé volontaire à l'armée de l'air à l'âge de 15 ans, j'aurai donné ma vie pour la France. J'aime les gens, tous les gens, sauf ceux qui veulent la destruction de notre monde.

Je ne parle pas la langue de bois et je ne veux pas mentir aux français. Je ne me suis pas engagé en politique pour faire comme les autres politiciens qui se servent de vous pour leurs ambitions personnelles. Je me suis engagé en politique pour vous dire la vérité et m'en remettre aux votes des électeurs.

Si je ne suis pas élu, je retournerai dans l'anonymat et peut-être aussi que je déménagerai en Asie car j'ai toujours eu un faible pour ce continent.

Je ne cherche pas à être riche, je me sens mieux avec les pauvres même si j'avoue qu'avec l'âge je ne pourrai plus dormir par terre comme je le faisais parfois quand j'étais jeune. Mon corps a vieilli et j'ai besoin de confort, je ne refuse donc jamais de dormir dans un hôtel et je ne me vois plus dormir à la belle étoile ou dans une pièce remplit de cafards.

Mais assez parlé de moi. Le concept de cet article est de vous dire qu'une autre politique est possible, je l'ai appelé la politique 2.0 comme il y a eu un internet et un internet 2.0

Si vous aussi, vous voulez rejoindre ce mouvement où l'on parle sans détour, sans langue de bois, avec toute l’honnêteté et la franchise dont on est capable, alors n'hésitez pas à me le faire savoir.

Thierry Cumps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire